Le mouvement béguinal aujourd’hui

Marcella Pattijn
(Béguinage de Kortrijk-Courtrai)

Avec le décès de la dernière béguine au monde, Marcella Pattijn, le 14 avril 2013, dans le home Sint-Jozef à Kortrijk (Belgique), l’épopée historique du mouvement béguinal touche sa fin. Le mouvement jaillit dans la ferveur religieuse qui marqua la fin du XIIe siècle, et surtout le XIIIe, et contribua à promouvoir celle que l’éminent historien médiévaliste Raoul Manselli appelle « la deuxième évangélisation de l’Europe ».

Encore peu connu ou mal connu malgré son incisif héritage historique, le mouvement des béguines semble toutefois retrouver souffle de nos jours au travers des modernes expériences de vie communautaire qui s’en inspirent. Parfois celles-ci s’y réfèrent par leur dénomination comme par exemple Le jardin du Béguinage à Etterbeek ou le Beginenhof à Berlin. D’autres fois, elles intègrent dans la nouvelle expérience une ou plusieurs dimensions qui ont caractérisé la vie même des béguines historiques.

Nous allons répertorier par zone géographique les actuelles initiatives qui s’inspirent du mouvement béguinal :

En Allemagne
En Autriche
En Belgique
En France
En Italie
Ailleurs dans le monde

 

 

Informations actualisées à juillet 2017